Dans un cas sur quatre au moins, l'avortement masque une situation de violence conjuguale.

CAN, Avortement

2005-05-01

Selon une meta-analyse parue dans la revue médicale Canadian medical Association Journal du 2005-03-01, le recours à l'avortement masque, dans un cas sur trois ou un cas sur cinq, une violence conjuguale.
L'auteur de l'article déplore le fait que la légalisation de l'avortement a supprimé, du même coup, la possibilité pour la femme de témoigner des violences qui lui sont faites.
L'auteur de l'article apporte une bibliographie de sept articles scientifiques.
CMAJ March 1, 2005; 172 (5). doi:10.1503/cmaj.1041690
ID : 209
Précédante - Fiche 209 - Suivante


© TransVIE - Tous droits réservés - Transvie • Nous contacter