Le bec-de-lièvre, un handicap justifiant l'avortement

GBR, Avortement

2005-05-05

Le 2005-03-16, les sercices du procureur (Crown Prosecution Service) ont annoncé qu'aucune poursuite ne serait lancée à l'encontre de deux médecins qui avaient pratiqué un avortement dit "thérapeutique" d'un enfant chez qui avait été diagnostiqué un bec-de-lièvre. Le communiqué affirme que le cas relève "des situations de handicap sévère" prévus par la loi de 1967.

ID : 210
Précédante - Fiche 210 - Suivante


© TransVIE - Tous droits réservés - Transvie • Nous contacter