Nouvelle preuve des risques obstétricaux de l'avortement

FRA, Séquelles de l\'avortement

2005-04-30

L'édition d'avril de la revue médicale British Journal of Obstetrics and Gynaecology publie un article d'une équipe de chercheurs de l'hôpital Bicêtre, à Paris, dirigée par le Dr. Caroline Moreau.
L'étude menée sur 1943 grandes prématurés, 276 prématurés et 618 accouchements à terme confirme que l'avortement accroît les risques de naissances prématurées pour les grossesses ultérieures.
Selon les résultats de l'étude, les femmes ayant avorté au moins une fois présentent un risque 1,5 fois plus élevé d'accoucher avant la 33e semaine de grossesse (avant le neuvième mois) que celles qui n'ont pas connu d'avortement. Elles ont 1,7 fois plus de risque d'accoucher très prématurément (avant la fin du septième mois - 28 semaines de grossesse).

ID : 208
Précédante - Fiche 208 - Suivante


© TransVIE - Tous droits réservés - Transvie • Nous contacter