L'avortement accroît les risques de troubles psychiques

CAN, Séquelles de l\'avortement

2003-05-13

Selon une étude canadienne portant sur 56 741 femmes et dont les résultats ont été publiés dans la revue médicale Canadian Medical Association
Journal du 2003-05-10, les femmes ayant eu un avortement ont 2,6 fois plus de risques de devoir être hospitalisées pour des raisons psychiatriques dans les 90 jours qui suivent l'acte que celles qui ont accouché.

ID : 92
Précédante - Fiche 92 - Suivante


© TransVIE - Tous droits réservés - Transvie • Nous contacter