L'avortement accroît les risques d'infection, de troubles physiques et de troubles psychiques

USA, Séquelles de l\'avortement

2002-04-23

Une étude menée à l'initiative du College of Physicians and Surgeons of Ontario, et dont les résultats ont été publiés dans la revue médicale American Journal of Medical Quality de juin 2001, fait état de risques médicaux accrus après l'avortement.
L'étude ne s'intéressait qu'aux complications à court terme (celles survenant moins de trois mois après l'acte). L'étude comparait 40 000 femmes ayant eu un avortement à 40 000 autres n'en ayant pas eu. Les résultats montrent que les femmes ayant eu un avortement avaient 4 fois plus d'hospitalisation pour infection grave (6,3 au lieu de 1,4 pour mille), cinq fois plus d'interventions chirurgicales (8,2 au lieu de 1,6 pour mille) et près de cinq fois plus d'hospitalisation pour raisons psychiatriques (5,2 au lieu de 1,1 pour mille) que celles qui n'avaient pas eu d'avortement.

ID : 87
Précédante - Fiche 87 - Suivante


© TransVIE - Tous droits réservés - Transvie • Nous contacter