Logo TransVIE

Statistiques officielles de l'avortement en France

  2006-10-21, modifié le 2007-10-03.

Flèche Accéder directement aux graphiques.
La série comporte 33 graphiques.
Pour naviguer d'un graphique à l'autre, ultilisez les flèches, comme vous le feriez sur un magnétoscope.

Flèche Consulter les notes générales et les notes de mise à jour


Répartition des avortements selon l'activité de la femme et du mari  Répartition des avortements selon l'activité de la femme et du mari
Cette variable n'est plus disponible. En 1996, quatres couples sur cinq disposaient d'un ou deux revenus lors de la demande d'avortement. 

Préparer cette page en vue de l'impression Envoyer cette page par e-mail

Commentaires :

1.   2008-01-02   Boutinon  

Ca fait froid dans le dos de savoir que plus de 6.000.000 vies innocentes ont été supprimées en France alors qu'on méprise les pays où la peine de mort pour les grands criminels existe encore. Ce sont des pays vraiment arrièrés! Chez nous la justice ne tue pas (les criminels)!

2.   2008-02-29   ana  

les moyens de précaution existe certe, mais ne sont pas fiable a 100% alors quand une grossese n'est pas désirer que faite vous , vous le garder pour votre bonne consience nan c'est sa serai trop facile. Vous preferier que des ado garde leur enfants pour aprés que les enfants se retrouve je ne sais ou? nan soyer resonnable je suis passer par la et je peut vous dire que jai regretter mais oujourduis 6 mois apres je me dit que ma decision a éte la bonne.

3.   2008-03-04   Sunn  

Avant de penser aux "vies innocentes supprimées", pensez vous aux vies innoncentes qui ont vu le jour et qui sont aujourd'hui dans la misère. Il est facile de dénoncer l'avortement et de militer pour la vie. Mais que faîtes vous concretement pour aider la vie. Faites vous parti(e) d'une association d'aide à l'enfance ? d'aide humanitaire dans les pays où l'avortement est interdit ?
Au lieu de se donner bonne conscience en critiquant, les gens devraient plutot se donner bonne conscience en AIDANT !

4.   2008-03-08   vivelavie   (source2vie.fr)

Le problème est beaucoup plus complexe qu'il n'y parait. Tout d'abord, il est utile de se poser la bonne question! Qui suis-je? est-ce un par fait totalement hasardeux que je suis sur terre? est ce que j'ai été voulu, désiré, prévu?. Si nous pensons pouvoir tout contrôler... nous ressemblons un peu à ce petit bonhomme moustachu qui à assassiné tant de juifs pendant la guerre, qui espérait crér une race parfaite...beaucoup d'autres ont suivi ce mode de pensée comme: Il faut éliminer les pauvres (là je gagne du temps en fait celà a été proposé d'une manière beaucoup plus subtile), et aussi ne garder que les familles parfaites...cadre moyen supérieur 2 enfants maxi. Comme le proposait M. Sanger, femme de nazis et fondatrice du planning familial( qui ne fait que proposer l'avortement et qui ne donne aucune autre alternative aux femmes qui aimeraient garder leur bébé...)L'avortement est insurmontable sans un suivi psychologique.. les premiers temps les femmes peuvent vivre dans le déni, mais la blessure est si grande qu'elle est cachée dans un recoin du cerveau.C'est trop douloureux on ne peut pas en parler... puis avec le temps elle apparait et fait place à des symptômes dépressifs terribles. J'ai connu des grands mères qui me racontaient que l'enfant "qu'elles avaient fait passer", il n'y a pas un jour de leur vie sans qu'elles y pensent. Et puis si les malédictions familiales existaient??? cela voudrait dire que 200 000 femmes par an en France transmettent une malédiction de mort à leurs enfants suivants???mais c'est peut être trop difficile de regarder cela en face alors on fait comme quand on est dans un jardin et qu'on soulève une pierre... dessous ça grouille de bêtes en tout genre, et comme on préfère ne pas s'en occuper on repose la pierre à sa place... N'empêche que les bêtes sont toujours là...Alors peut être faudrait-il se poser les bonnes questions:
Aujourd'hui il y a 80 familles pour un enfant à l'adoption Française.. et 200 000 avortements (déclarés) par an.Les familles pourraient avoir plus d'enfants à adopter sans avoir suivre un "parcours du combattant", les femmes ne désirant pas leur enfant pourraient vivre leur grossesse jusqu'au bout sans avoir à tuer leur enfant et ne pas vivre la colère, la culpabilité, le mal de vivre et enfin les scéances de psy...si on laisse à l'enfant une lettre, un objet, celà suffirait à l'enfant pour se construire..

Il y un un ordre établi depuis la nuit des temps...cet ordre existe, c'est une loi qui ne peut être contrôlée ou dérogée sans causer de grands troubles à l'humanité...
Et si on commencait à se poser les bonnes questions.

5.   2008-03-13   Lee  

Je pense que l'avortement est erroné. Simplement parce que, dans beaucoup de cas, vous pourriez mettre l'enfant dans l'adoption donc donnant la vie à un enfant à venir, et apportant le bonheur à une famille qui ne peut pas avoir des enfants. (désolé pour mon mauvais Français)

6.   2008-08-06   Espoir  

Tt ce que je voulais dire est entièrement contenu dans le commentaire N°4 de VIVELAVIE et le N°5 de Lee. Je partage à 100% leur point de vue.A Sun (N°3), je pose juste une question: Si tes parents avaient décidé d'avorter serais-tu même en vie pour débattre des questions sur l'avortement? Si des enfants peuvent vivre dans la misère aujourd'hui, ce n'est pas parce qu'on leur a donné la chance de vivre. Mais c'est à cause de la mauvaise redistribution des richesses due à l'égoisme des hommes.Si nous devenons assez responsables et faisons preuve d'un peu d'humanité, le problème ne se poserait même pas. Et je ne comprend pas qu'on veuille presque tjrs justifier l'avortement par des questions de misère matériellle et financière, sinon qu'est ce qui explique que le taux d'avortement soit plus élevé en occident qu'en Afrique.Je t'endends me dire que c'est parce que là bas c'est légalisé. Je te dit NON! Le problème est que nous sommes égoistes et nous ne pensons qu'à nous mêmes.Et c'est cet égoisme qui nous pousse à TUER l'enfant sans penser à son bonheur à lui. Nous pensons seulement à nous. N'ya-t-il pas des chefs d'état, des grands hommes d'affaire, des directeurs issus des ghettos? Si tu ne veut donc pas accoucher, abstient toi des relations sexuelles.Si tu estimes que tu es assez responsable pour les avoir, assumes jusqu'au bout tes responsabilités, ne déporte pas ta lacheté et ton immaturité sur des bébés innoncents qui ne demande qu'à vivre. Es-tu Dieu pour décider que si cet enfant nait aujourd'hui dans la misère il finira dans la misère?
A tous les hommes politiques et autres qui votent des lois en faveur de l'avortement, au moins vous êtes fiers de rentrer chez vous le soir après le travail et de prendre vos enfants dans vos bras...REFLECHISSEZ!

7.   2008-10-21   rachel  

je suis tout a fait d'accord avec espoir a ce sujet,
si les gens se sentent assez matures pour avoir des relations sexuels protégés ou non qu'ils assument les conséquences de leurs actes.Et pour répondre à anna , je pense que moins d'ados feraient des conneries et donc moins d'ados tomberaient enceinte si les parents les surveillaient plus et que en rentrant le soir il n'étaient pas livré a eux memes. Un enfant c'est un cadeau du ciel et meme ados cela reste un cado et généralement ce ne sont pas les ados qui décident d'avorter personnellement mais la conscience soit disant bonne des parents!

8.   2008-10-22   jade  

moi et mes amies feson un exposer sur l'avortement et nou penson ke c une bonne chose je fai lamour je me protege mai si par malheur je tombai enceinte je n'aurai pa la capaciter financiere de l'élever correctement et ni la maturiter sa serai donc mes paren ki devrai sen occuper imaginer le bordel.
donc mon avis sur la questions est positive a l'avortement.

9.   2008-11-27   timadame sonia  

a Espoir . je ne suis pas en desaccord total avec toi , il est vrais que l'inégalité des richesse rend difficil l'évolution positif de la pauvreté mais comment veut tu que des enfants qu'ils soit désiré ou pas peuvent évolué dans de telle circonstance. c'est vrais il faut réagir face a la pauvreté mais se ne sera pas en laissant des enfants dans cette misère que l'inégalité pas changé au contraire.
et je suis daccord avec toi pour les adolécsent iresponsable ,mais il ya toujourdes imperfection dans le monde et dans nimporte kel domaine

10.   2008-12-07   biduliz biduliz biduliz biduliz biduliz  

je ne sui pa du tt daccor ac espoir excuse moi certe les hommes sont egoiste et du coup nous vivons dans linegalité mais elle est donc la et c'est bien beau de le faire remarquer mais je ne vois pas ce que ca a a faire dans l'histoire pck pour linstant personne n'a touvé le remede pour cette inegalité et des enfants continuent donc a vivre mal car adopté par une mauvaise famille ou placé n'importe où je suis asser choquée de savoir alors que pour 80 famille il n'y est qu'un seul enfant a adopter et pour ce qu'y est des ados laisser les vivre leurs vie certe avoir des rapports a 13 ans n'est pa l'ideal mais si les parents etaient plus compréhensible is pourrait aider les jeunes filles a s'informer et a prendre les bonnes precautions.Je me suis dit moi meme que les femmes de 30 tombant malheureusements dans une grossesse non desirée pourrait tout de meme gardé leur enfants mais dans quelles conditions???? sans pere sans vrai amour (de debut) ca c'est irresponsable on pourrait penser aussi a leur carriere honnetment on sait tous que les femmes sont deja moin bien integrée alors une grossesse non desiré en plus où une adolescente qui doit allée en cours enceinte... j'aimerais bien connaitre le sexe de ceux qui laisse ces commentaires personellement je suis une fille de 15 ans et completement favorable a l'avortement (surtout que nous somme trop sur terre c'est vrai il faut voir les PED )

11.   2009-01-15   mel  

a chaque fois que j'ai un rapport non protégé avec mon copain j'ai très peur mais je me dis que si je tombe enceinte je le garderais malgré les soucis financiers que j'aurai..je suis contre l'avortement mais d'un côté je soutiens les filles ou femmes ayant été violées. Cela dit que les parents de la mère ou du père s'en occupe c'est pas un problème, c'est un enfant il n'a rien fait pour le mériter..vous tué un enfant..je sais que si ça m'arrive je le garde un point c'est tout !!!!Il faut réfléchir aux conséquences, pour celle qui veulent avorter car elle sont trop jeunes ou quoi que se soit e leur dirais simplement tanpis il faillait y réfléchir avant et se sera une bonne punition pour leur apprendre la vie..le meilleur slogan du monde: PROTÉGEZ-VOUS !!!!!!

12.   2009-05-19   gonzague  

on aura toujours des excuses pour soulager la conscience de tuer.
Mais le fait reste : un enfant innocent est mort ; et nul ne pouvait deviner son destin.

13.   2009-06-10   Mélanie  

Comment est ce qu'on peut dire "tiens, tu ne t'es pas protégée, ben t'es punie t'aura ce gosse !" ????
Je suis choquée à un point ! Je n'étais pas pour l'avortement avant d'avoir à y passer moi aussi...comme quoi il ne faut jamais dire jamais. Je me suis culpabilisée comme une folle pendant des semaines, en me disant que c'était ma punition pour n'avoir pas été assez responsable. Jusqu'à ce qu'une psychologue du planning familial m'explique qu'être responsable c'est justement penser au bien être de cet enfant à venir : est ce que partir avec des tonnes de difficultés c'est bien pour un enfant ?
Une mère célibataire, étudiante, qui va se retrouver seule en tête à tête avec son enfant...il y a mieux comme départ dans la vie, non ? Et ça serait à cet enfant d'assumer d'avoir une mère qui s'est sacrifiée - n'ayons pas peur des mots - parce qu'elle ne voulait pas tuer cette petite chose de quelques millimètres ? Un enfant qui vivrait sans père, et qui sentirai au bout de quelques années à quel point sa maman aurait préféré finir ses études, avoir un bon métier...et puis faire un enfant, quand elle se serait sentie capable de l'assumer.

14.   2009-06-16   Gwen  

Comment peut-on être pour ou contre l'avortement !!!! Peu importe les raisons qui obligent une femme à prendre cette décision ....les conséquences elles les portera tout le reste de sa vie, car ce n'est pas un acte anodin. Les donneurs de leçons il y en aura toujours !!!Moi je ne suis ni pour ni contre, simplement je trouve qu'il est facile de donner des leçons aux autres sur ce qu'ils doivent faire ou ne pas faire. Je suis pourtant une femme en désir d'enfant depuis 20 ans, et qui n'a jamais pû en avoir pour cause de stérilité. Donc Messieurs, facile pour vous de juger et Mesdames je vous souhaite de ne jamais avoir à prendre une telle décision ....car les traces restent à jamais marqués chez ses femmes, malgré ce que vous croyez !!!! A bon entendeur !!

15.   2009-08-13   Eleuthère  

La contraception, le refus de l'engagement à vie dans le mariage et l'exhibition continuelle "normale" du sexe à toutes les sauces encouragent les relations passagères irresponsables. Tout tout de suite sans engagement. Dans ces conditions, à force de jouer avec le feu, l'apparition d'un enfant, prévisible pourtant, paraît être une catastrophe et on se croit alors "responsable" en l'éliminant car il risque de nous engager à vie à son égard. L'entourage, le plus souvent, va trouver de bonnes raisons d'éliminer le problème: la fuite de l'irresponsable à l'annonce qu'il est devenu papa, le jeune âge de la Maman et ses études à achever, le manque d'argent, le qu'en-dira-t-on etc. Et la pauvre Maman est poussée là où elle ne voudrait pas (car elle sent bien que l'avortement est un drame), encouragée par ceux (dans les centres de planning familial) qui "veulent son bien" disent-ils et qui ne lui offrent pas d'alternatives, existantes pourtant. Et il reste à la pauvre Maman désenfantée un remords lancinant... Heureusement, nos ancêtres n'avaient pas de centre de planning familial sinon nous ne serions pas là pour croquer la vie. Heureusement il y a des grands-parents qui aident leur fille à devenir mère pour la plus grande joie de tous les intéressés. Heureusement, il y a notre conscience et il y a l'Eglise qui nous rappellent que "Tu ne tueras pas !" pour que nous ne devenions pas malheureux. Et si malgré tout nous avons transgressé l'interdit et que nous nous en repentons vraiment, l'Eglise est encore là pour nous offrir le pardon de Dieu et nous redonner la vie. Courage donc: ne nous laissons pas impressionner par les premières difficultés: accueillons la vie quand elle paraît. Tout le monde sera bien forcé d'apporter son aide alors et finalement tout le monde sera content.

16.   2009-10-29   Martine  

je n'ai qu'une seule chose à vous dire à vous tous qui approuvez l'avortement, "si votre mère s'était faite avortée vous ne seriez pas là". D'autre part avant d'expliquer aux enfants comment ne pas être enceinte il faudrait commencer par leur expliquer comment ne pas prendre le sida, ce qui les protègerait en plus d'une grossesse. D'autre part lorsque vous dites que l'enfant sera mal dans un couple sans amour ou avec une maman célibataire, je regrette que ces filles puissent faire l'amour avec un inconnu ou pire avec une personne avec laquelle elles n'ont aucune affinité. Chaque enfant à naître a droit à la vie comme vous avez eu droit à la vôtre. Le problème n'est pas l'avortement, mais la responsabilité de chaque personne, surtout qu'à notre époque chacun et chacune sait comment on fait les bébés, comment on peut se protéger et ainsi choisir le meilleur moment pour donner la vie. Je terminerai par ceci, personne ne doit décider qui doit vivre et qui doit mourir, et si vous sous avez décidé pour vous de mourir du sida, cela est votre problème, mais je crains fort que vous accusiez celui qui vous l'a transmis tout comme vous accusez celui qui vous a mis enceinte. N'oubliez pas que dans ces deux cas, il faut être deux. A vous d'assumer vos erreurs sans incriminer personne. Respectez ceux qui sont pour la vie car un jour si vous êtes face à quelqu'un qui voudra ôter la vôtre quelle sera votre réaction?

17.   2010-02-03   CYR  

en 2009, 215 000 IVG et les IMG...
pour information en 2008, 834 000 naissances !

On nous dira :
"oui, mais les viols..." => 215 000 viols, alors c'est la guerre civile !
On nous dira :
" oui, mais les malformations..." => 215 000 malformations : où va notre race ! il faut s'inquiéter
On nous dira :
"oui,mais ce n'est pas juridiquement une personne"
Ah bon ! Dites vous la meme chose lors de la première échographie de cette non-personne que vous appelez BB !
N'etes vous pas émerveillees par son coeur qui bat !
Je suis triste.
Ps : nous attendons un enfant !

18.   2010-03-30   Essie  

Chaque personne est en droit de décider de sa vie! Avoir un enfant alors que l'on en veut pas peut détruire plus d'une vie. Pensez vous que l'enfant serait heureux d'apprendre que ces parents ne voulait pas de lui? CYR dit "émerveillées par son cœur qui bat!" oui bien sur, une mère aime toujours son enfant, mais en cas de mal formation l'enfant aura une existence dure pleine de souffrance physique et mentale pour lui et la famille et pour les viols pour moi il serait impossible de garder l'enfant. Mais après tout, tout dépend du conteste.On ne peut pas savoir si on ne l'a jamais vécu, ce retrouver dans ce genre de situations et compliquer et je pense que personne au monde ne devrait nous empêcher de mener la vie que l'on souhaite.

19.   2010-06-03   lalala  

je suis contre l'avortement. il faut voir dans notre societes,au college, au lyce ou a l'universite comme les amies et amis poussent a coucher pour etre cool. Alors on te dis "mets juste la capote", plus t'es debauche, plus t'as d potes, plus tu es mature. NON MAIS attendez, ceux qui sont pour, vous n'allez pas me dire que vous avez coucher pck cela vous est venu par hasard. alors on encourage de coucher, mais on refuse les responsabilites. je vois trop de jeunes filles qui avortent, maintenant le minimun c'est 3 avortement la femme. je suis scandalise. vous dites qu'on est dans une societee libre, que la femme est libre, mais chaque jeune fille se sent oblige de coucher, parfais dans des fetes avec un pauvre petit con, pour avoir la cote. et ce phenomene se generalise. je trouve ca pathetique pck vs etes les seule responsable.Les mecs s'enfoutent, la plupart du temps, puisque ca les arrange.et quand tu parles de ca devant les jeunes filles ou femmes, elles baissent la tete. moi je vous dis la meilleure solution est de suivre la religion. malgres tout ce que les medias essaie de nous montrer, la maltraitance des femmes et toutes les merdes, ne viennent pas de la religion, mais d hommes.
la seule solution = Dieu
Ps: je veux aussi savoir pourquoi les feministes n'acceptent pas que l'on parle de ca a la tele, ou qu'on montre les sacs rempli de feotus ( etres humains) apres avortemet? il faut donc assumer, nan?

20.   2010-10-13   marie  

Bonjour à toutes!

Personnellement, je suis pour l'avortement. Je n'ai jamais moi même avortée, pourtant je suis catégorique sur le sujet.

Pour celles qui disent, " oui mais les viols ne representent que 215 000 cas...", et alors? c'est quand même 215 000 femmes qui ont souffert d'un viol, et qui en subissent les conséquences alors qu'elles n'ont rien demandé à personne!

Pour celles qui disent: " oui mais si les parents surveillaient leurs enfant..." c'est facile de dire ça, quand on a vécu dans un bon environnement bien catho, ou papa ramène de l'argent à la maison et ou maman fait la cuisine.

Pour celles qui disent: " on pousse les jeunes à la débauche...", avec un minimum de caractère, de bon sens, d'intelligence et de liberté, on peut facilement refusé de couché.

Pour celles qui disent:"si ta maman avait decider d'avorter tu serais pas là", bravo ça c'est une remarque intelligente. En effet, si les mamans décidaient d'avorter on serait pas là, merci d'éclairer si bien nos lumières.

Pour celles qui disent:"on assume les choix qu'on fait", j'entends bien, en revanche quand on tombe enceinte à 16/17/18 ans, je ne vous raconte pas les conséquences psychologiques sur l'enfant, tout le monde sait qu'à 16 ans, les jeunes filles sont de super maman!!!!.... ou Comment gacher ses études en 3 leçons!!

Dois-je aussi rappeler que tous les moyens de contraceptions X ou Y comportent un risque de craquer ou simplement de ne pas marcher?

Voila, il me semble facile de dire que c'est mal. En attendant, on ne peut pas souhaiter à un enfant de grandir sachant qu'il est le fruit d'un viol, ou que sa mère n'a pas voulu de lui.

Pour toutes les petites nanas qui pensent bien au chaud que c'est mal, je rigolerais bien si ça vous arrivaient un jour!!

21.   2011-01-02   emilie emilie emilie  

Je suis enceinte de maintenant 7 semaines j'en ai parlé à mon copain qui lui ne veut absolument pas assumer, il me harcele pour que j'avorte mais je suis qui ou lui est qui pour décider du droit de vie de cet enfant, il n'a pas demander à etre là, si il est là c'est notre faute alors pourquoi le tuer? Alors au début il me menacé de me laché (chose qu'il a fini par faire) un jour il est venu et m'a dit tu sais, je me suis renseigner et si je veux je opeux acheter le medoc qu'ils donnent à l'hopital pour te faire perdre le bébé, et là je me suis mis en rogne comment peut on faire une chose pareil il en veut pas soit mais il n'a pas a forcer quelqu'un ou faire lui même l'avortement si je n'en ai pas la volonté. Tout ca pour dire qu'aujourd'hui nous avons pleins de moyens de contraception pour eviter une grossesse, et il faut savoir qu'il y a tellement de couples qui reveraient d'avoir des enfants mais qui ne peuvent pas et nous nous avons la chance de pouvoir et on les tuent...... Moi j'ai préféré perdre mon couple plutôt que 1: ma conscience, 2: mes convictions sur l'avortement que j'ai eu depuis trés jeune, 3: tué un petit être qui n'a rien demander. Voilà.

22.   2011-04-11   isabelle.F isabelle F isabelle  

....marie, le problème n'est pas là.
Pour toutes ces femmes qui auront ces arguments il faut leur répondre : on ne répare pas un crime par un autre crime, dans le cas du viol.

Pour tout le reste : AUCUN,aucun argument ne justifie la suppression d'un enfant, in utero, point final.

Et personne n'a dit que c'était simple....si seulement on communiquait plus sur la chasteté, SOS futures mères et compagnie que sur les préservatifs...

Lisez le message d'emilie, et soyez moins sarcastique.

Cordilament,

23.   2011-04-20   mel895 mel   (www.transvie.com)

Chaqun d'entre nous à des avis différents c'est pour cela qu'il serait bien de ne pas juger les femme qui choississent l'avortement .Par exemple une jeune fille de 15 ans ne va pas mettre au monde un enfant qui risquerait d'étre malheureux et de plus la jeune fille serait incable de s'en occuper : pas de travail, pas la maturité que l'on peut attendre d'une mère.
De plus je tient à présiser que l'on ne tue pas un " enfant" mais juste un embryon , et que avant la 24eme semaine le foetus ne ressent pas la douleur il est dans un état de sommeil. Donc au lieu que certaines personnes essayent de faire culpabiliser les femme qui désirent avorter , il serait temps de vous mettre à la place des autre.

24.   2011-05-12   Titi Titi Titi  

Je constate que beaucoup de femmes qui sont contre l'avortement, n'ont jamais vécu la situation d'un viol, d'un enfant malformé ou d'un bébé à 15/16 ans.

Certaines femmes veulent garder leur enfant malgré la malformation, je dis bravo...mais je dis aussi que c'est un choix cruel...Combien de ses femmes se sont déjà déchargés de leurs enfants en les mettant le plus vite possible dans un établissement ? Combien vieillisent en se rendant compte que leur enfant dépendra à vie d'elle et que lorsqu'elles mourront, il sera seul, sans famille ? Combien viennent après se plaindre que c'est difficile, que ca coute chèr, qu'elles ont besoin d'argent ? Là aussi j'ai envie de dire, assume !

Si des femmes vivent mal l'avortement, c'est entre autre à cause de toute cette pression venant de la part des autres femmes "chastes" qui estiment que c'est scandaleux. Ces femmes qui n'hésiteront pas une minute à les rabaisser, à les culpabiliser, ...

Autre chose : j'estime que c'est un choix personnel, reprenant nos valeurs et expériences. On a le droit d'avorter ou non. Le comble je pense c'est que ceux qui sont pour l'avortement, ne viennent pas harceler ceux qui sont contre...non non non...toujours dans un sens et jamais de remise en question de leur part. Mais les autres, HA OUI, ils DOIVENT se remettre en question, parce qu'ils ont TORD, c'est paaaas bien d'avorter ! -> Ben moi je dis, bravo l'étroitesse d'esprit "c'est moi qui ait raison, na !"

La société moderne ouverte d'esprit, c'est pas maintenant, loin de là.

25.   2012-01-26  
cornelius
 

Je ne pense pas que 200 000 avortement par an soient du a des viol ou des ados inconscients, seulement a des personnes qui font passer leur plaisir avant la vie de personnes, et on parle de droit a l'enfant mais qu'en est il des droits De l'enfant?

26.   2012-02-11   theophile  

Faudra t-il encore 2000 ans pour que les gens
" cultivés et instruits" ouvrent les yeux et sortent
enfin dans l'obscurité et dans la fumée ?
N'avez pas compris que tous ces crimes crapuleux
sur nos enfants innocents sont le fruit de l'internationale. parce que ce chant est en réalité un << PACS >> avec le destructeur de l'Humanité.
première ligne de l'internationale :
Debout ! les damnés de la terre
première phrase du 2ème couplet :
Il n'est pas de sauveur suprêmes:
Ni Dieu, Ni césar, ni tribun.
tous ceux qui font et militent pour l'avortement
ont déjà choisi leur camp. malheuresement
plus les gens font des études et montent dans les classes sociales et plus ils sont vulnérables et plus ils deviennent aveugles.

27.   2012-02-18   Maya  

Isabelle F = MERCI ! Merci merci merci pour ce magnifique exemple de "Je n'ai pas d’arguments mais j'ai raison parce que je l'ai décidé et qu'on m'a dit que j'avais raison!" (bon toutou).

Puis d'abord, le ciel il est vert parce que rien, non rien, ne justifie qu'il soit bleu ! (sinon je retient ma respiration jusqu'à ce que je meure...)

On ne répare pas un crime par un crime ? Seulement, à priori, l'avortement n'est pas un crime. Je parle de crime au sens de la loi et non pas de crime moral comme vous semblez le sous-entendre. Définissez mieux vos propos et vous passerez sûrement moins pour des fanatiques sans opinion personnelle lorsque vous voudrez imposer vos idées aux autres. Les crimes moraux sont personnels et ont trait à une personne ou une religion, pas une société ! En passant, souhaitez du mal à son prochain (je parle ici de votre belle rengaine de "Tu t'es pas protégé ben tu auras le gosse en punition") est aussi un crime moral et ce dans à peu près n'importe quelle religion... Belle logique que la votre.

En fait, là où ça devient funky ce débat, c'est que la seule chose qui réunit les anti-avortement est: une volonté farouche à prouver au monde que la vie c'est le bien et que on tue des gens en devenir et on est donc des gros méchants vilains pas beaux. Ouch !
Mais bord@#, il existe à mon sens des problèmes de justice morale bien plus importants dans le monde que l'avortement, surtout au moment où l'humanité n'a jamais été si nombreuse. Bouger votre fion pour faire des choses si vous vous sentez si mal dans votre peau ! Sortez de vos cuisines mesdames, sortez de vote routine salvatrice messieurs ou du moins sortez de vos stéréotypes sociaux si vous le pouvez ! Les choses ne sont pas aussi simple hors de votre casserole ou de votre grand salon (je part du postulat horrible que toute les personnes contre l'avortement ont toujours eu une vie tranquille type bonne famille de 1800. Je sais c'est triste).

Et, avant qu'on me fasse la remarque, oui si ma môman avait avorté je serais pas là à bavasser avec vous pour votre plus grand plaisir. Certes... Mais j'en aurais rien à foutre dans ce cas !! Que ma mère ne m'ait pas désiré et si je l'avais fait souffrir, là j'aurais été malheureux. Très très malheureux. Parce que j'aime ma mère justement. Quel enfant souhaite faire souffrir ses parents ? A absolument vouloir vivre pour vivre (ou faire vivre), VOUS êtes les égoïstes mesdames et messieurs les anti-avortement.
"Tu vivras dans un orphelinat affreux, pleins de rats, en ayant l'impression que personne ne t'a jamais aimé puisque même ta mère t'as rejeté mon petit bébé !!! T'es content hein ? Hein ? Ben dit merci aux pro-vie dans leur belles maisons avec leurs 2 enfants qui n'ont pas voulu de toi eux non plus, mais t'ont forcés à respirer !"

La grossesse est parfois juste mal venu. Puis la chasteté change rien, vu qu'on tombe enceinte sans rien (cf Marie Madeleine) alors autant laissé tomber et se vautrer dans la luxure et le sexe. Oui, toi la ménagère reclus dans ta cuisine et toi le bon représentant de la masculinité d’antan que j’entends soupirer d'ici oui j'ai dit SEXE.

Sérieux laissez les gens choisir plutôt que d'imposer votre tyrannie (oui je n'appelle même pas ça une idée). C'est quand même un concept assez vieillot qui a pris des rides et du poids que de priver de liberté les gens.
En fait, ce qui me dégoutte, ce n'est pas que vous soyez contre (puisque je suis capable de comprendre que l'on refuse c'est votre droit !!!! Je vous encourage même à suivre vos idées !) mais que vous vouliez imposer une vision contre, à tous et priver les gens de leur droit le plus fondamental : LE CHOIX. Est ce que je vous dicte ce que vous devriez faire ? Mais c'est vrai que quand on a passé sa vie à se faire dire ce qu'on devrait faire, on a tendance à faire pareil avec les autres parce que sinon c'est un peu sa propre vie qui perd son sens. C'est peut être une des seules choses qui me mette hors de moi perso...

Moutons vous êtes mouton vous resterez mais si ça a pu en faire réfléchir un ou deux c'est déjà ça :) .

Soooooo, chères gens de bonne morale et bonne manière vivre je vous souhaite d'adopter tous les petits enfants non désirés et de leur montrer l'amour que leurs parent n'ont pu leur donner. Je vous souhaite, du temps et du courage.

Bonne journée.

28.   2012-05-26   mulot  

Chaque cas est différent. Je me serais faite avortée si mon enfant était handicapé, si je me serait faite violée, s'il aurait fallut privé mon autre enfant pour cause de finance, si j'avais oublié de prendre la pilule, si je me serais retrouvée seul pour l'élever, si j'aurais eu une grossesse très difficile
(soit j'y reste, soit je fais partir l'enfant) si ... si ... Qui a le droit de juger les femmes sans savoir pourquoi elles se font ou se sont faites avortée.

29.   2015-02-19   Diaf Diaf  

Le problème n'est pas de savoir où est le bien et le mal. La loi définit cette différence mais faudrait-il qu'elle soit cohérente fondée sur des valeurs pérennes. Le problème à mon sens, est de pouvoir construire une société solide sur des bases cohérentes selon une valeur morale pérenne. Et non pas évolutives au gré des idées de chacun, selon sa sensiblerie, comme nous pouvons le constater.
A partir de quand la vie débute t'elle et à partir de quand doit-elle finir ou quelqu'un peut-il décider qu'elle doit finir ? A titre d'exemple, la peine de mort a été abolie au nom du droit des hommes à vivre même quand ils ont commis les crimes les plus horribles. C'est une valeur communément admise par tous, sauf pour l'être humain en début de vie. Est-ce cohérent ?
Je suis pour l'avortement, sous certaines conditions car il ne faut pas rajouter de la misère à la misère. Mais au nom du droit des hommes à vivre -droit du nourrisson inclus-, l'avortement ne peut pas être un acte de contraception quotidien. Il y donc un minimum de responsabilité de la part de chacun.
Je suis aussi pour la peine de mort sous certaines conditions, au motif que la prison n'est pas toujours la bonne solution et que dans certains cas, un criminel doit être écarté de la société qu'il détruit et/ou qu'il parasite au détriment du droit des honnêtes gens à vivre en paix. Dans notre société, on considère la peine de mort comme un acte abominbable. En valeur absolu, oui. Mis en parallèle à l'IVG, c'est incohérent. Ce sont là les bases de vos différends et des incompréhensions qui animent vos commentaires.


Voir et ajouter des commentaires (1)

Nom ou pseudo
Adresse e-mail (2)
Site web (3) http://
Commentaire (4)
Recopiez le code (5 caractères) (5) : captcha  = 
(1) Attention : ce site est modéré a priori. Votre texte ne s'affichera qu'après validation par un modérateur du site.
(2) Champ obligatoire. Cochez la case ci-dessous si vous souhaitez que votre adresse apparaisse aux yeux de tous (par défaut, votre adresse e-mail est cachée) :
Je souhaite que mon adresse e-mail soit rendue publique sur le site au côté de mon commentaire.
(3) Champ facultatif.
(4) Texte simple. Toutes balises HTML seront supprimées.
(5) Respectez les minuscules et majuscules. Mesure anti-spam. Merci de votre compréhension.

Nouveautés sous cette rubrique :

© 1997-2008 TransVIE - Tous droits réservés - Transvie, Besançon. Valid XHTML 1.0 Transitional