Logo TransVIE

Une cour de justice portugaise envoie en prison un médecin avorteur.

Une cour d’appel portugaise a annullé l’acquittement en 2004 d’un médecin accusé d’avoir fait des avortements illégaux et l’a condamné à 3 ans et 8 mois de prison. Une femme qui travaillait dans sa clinique de la ville côtière d’Aveiro au centre du pays où l’on dit que les avortements ont eu lieu a été sanctionnée de 16 mois de prison et suspendue pour 3 ans en tant que complice. La cour a infligé des peines de prison de 6 mois avec 2 ans de sursis à 3 femmes accusées d’avoir avorté dans cette clinique. Le Portugal a l’une des législations les plus protectrices contre l’avortement de l’Europe : L’avortement n’y est autorisé qu’en cas de viol, lorsqu’il y a un risque pour la santé de la mère et s’il y a des signes de handicap sérieux sur le foetus.


2006-08-04, modifié le 2006-08-04.

Préparer cette page en vue de l'impression Envoyer cette page par e-mail

Nouveautés sous cette rubrique :
Amériques   (...)
Europe   (...)
2008-09-03  Nous contacter
2006-09-07  Recherche
2006-02-18  Liens intéressants
2006-02-18  Documents divers
2006-02-18  Un conseil de TransVIE
2006-02-16  Archives 2003-2005
2006-02-16  Archives 1999-2003

© 1997-2008 TransVIE - Tous droits réservés - Transvie, Besançon. Valid XHTML 1.0 Transitional